Actualités
Actualités

Zoom sur le métier de médecin du travail

Si je vous dis « santé au travail » vous pensez « médecin du travail » ? Mais savez-vous vraiment ce qu’il fait au quotidien ?

Saviez-vous par exemple qu’en plus d’assurer le suivi individuel des salariés, le médecin du travail intervient dans les entreprises pour prévenir les risques professionnels ?

Vous ne connaissiez pas ce rôle ?  Voici un résumé de ces différentes casquettes !

En cabinet médical, le médecin du travail interroge le salarié sur sa situation professionnelle et personnelle.

Côté professionnel, il explore son cursus afin de connaître ses antécédents et s’intéresse à son poste de travail : rencontre-t-il des difficultés ? Est-il exposé à des risques professionnels particuliers ? A-t-il des problèmes de santé ?

Côté personnel (ou extraprofessionnel), il s’intéresse à sa santé (antécédents et maladies actuelles) mais aussi à son hygiène de vie : sommeil, nutrition, addictions, … car comment être bien au travail sans une bonne hygiène de vie ?

Selon le Dr LADREYT, « cette double approche, professionnelle et personnelle, fait la spécificité du médecin du travail par rapport à d’autres médecins, généralistes ou spécialistes, qui ne peuvent connaitre aussi bien la situation professionnelle de leur patient ».

En effet, à quoi sert de prescrire des médicaments à un patient si l’origine de sa situation médicale est directement liée à son travail ? Ne vaut-il pas mieux traiter le problème à la source ?

Casquette moins connue et pourtant tout aussi importante, le médecin du travail intervient en entreprise. Il y repère les risques professionnels, étudie les situations de travail et propose des solutions aux salariés et aux employeurs.

Il peut ainsi prévenir la survenue de maladies professionnelles, protéger les salariés exposés à des risques professionnels particuliers ou encore aider les personnes en situation de handicap à adapter leur poste de travail afin de maintenir leur activité professionnelle.

Pour le Dr LADREYT, « suivi individuel et intervention en entreprise sont indissociables car c’est en croisant les informations issues du cabinet médical et celles issues du terrain que le médecin du travail peut avoir une vision objective sur la situation d’un salarié ».

Médecin du travail est un métier qui a beaucoup évolué au fil des réformes de ces dernières années. Saviez-vous qu’il est désormais entouré d’une équipe pluridisciplinaire composée de spécialistes ?

Et oui le médecin du travail n’intervient plus seul ! Il coordonne désormais une équipe de spécialistes composée d’infirmiers, de psychologues, de toxicologues, d’ergonomes, d’assistants sociaux, de conseillers en prévention, … qui mènent des actions spécifiques en entreprise.

« Avant un médecin du travail faisait tout, tout seul, et donc beaucoup moins bien. L’arrivée de ces nouveaux métiers a été plus que bénéfique ! Nous avons désormais une véritable équipe d’experts qui permet au médecin du travail de déléguer la mise en œuvre d’actions spécifiques pour répondre à des besoins spécifiques. »

Comme le dit l’adage, « le travail, c’est la santé » ! Oui mais à condition de la préserver !

Les entreprises savent très souvent tout à fait gérer les accidents du travail mais sous-estiment malheureusement les maladies professionnelles qui se déclarent sur le long terme ! Troubles musculo-squelettiques, risques chimiques, cancers professionnels, tendinites, surdité, ou autres risques psychosociaux… les impacts négatifs sur la santé peuvent être nombreux. La prévention des risques professionnels est donc primordiale !

Vous savez que le médecin généraliste est tenu au secret médical mais qu’en est-il du médecin du travail ?

Comme tout professionnel de santé, le médecin du travail est bien évidement tenu au secret médical. Que les échanges avec son patient soient de nature professionnelle ou personnelle il ne peut en aucun cas les utiliser sans l’accord de ce dernier.

Dans certaines situations, comme dans le cas d’un accompagnement au maintien dans l’emploi, le médecin du travail s’appuiera sur un réseau de spécialistes extérieurs (SAMETH, l’AGEPHIP, assistantes sociales, médecin généraliste, médecin conseil CPAM, spécialistes, …) et devra évidement échanger avec l’employeur mais il ne pourra le faire qu’avec l’accord de son patient !