Tout salarié bénéficie d’un suivi individuel de son état de santé, et se doit d’appliquer les règles de sécurité propres à son entreprise afin d’éviter l’altération de sa santé du fait de son travail

Les devoirs du salarié

  • Se rendre aux visites médicales
  • Suivre toute formation obligatoire
  • Appliquer les règles de sécurité interne prévues par l’employeur

Les obligations des salariés n’exonèrent en rien l’employeur de sa responsabilité.

Tout au long de la vie professionnelle du salarié, le suivi individuel médico-professionnel est assuré grâce à différents types de visites médicales :

La visite d’information et de prévention initiale doit être effectuée dans les 3 mois maximum après l’embauche sauf si le salarié est exposé à des risques particuliers (voir l’onglet « Un suivi adapté à chaque salarié »).

Cette visite permet d’évaluer l’état de santé du salarié au regard du poste de travail auquel l’employeur l’a recruté.

Elle donne lieu à la délivrance d’une « attestation de suivi ».

La visite d’information et de prévention périodique doit être réalisée au maximum tous les 5 ans par un professionnel de santé ou médecin du travail, hors risques professionnels particuliers.

Elle permet de s’assurer de l’état de santé du salarié au regard du poste de travail.

Si besoin, la fréquence peut être augmentée sur avis du médecin en fonction des risques encourus ou de l’état de santé.

Après une absence d’au moins 30 jours calendaires (accident du travail, maladie ou accident non professionnel) ou bien à la suite d’un congé maternité, une visite de reprise doit être effectuée dans un délai de 8 jours calendaires pour que la salarié puisse reprendre son poste de travail.

Cette visite permet au médecin du travail d’évaluer l’aptitude du salarié à reprendre son emploi et, le cas échéant, de proposer une adaptation des conditions de travail.

Cette visite peut déboucher sur un avis d’aptitude avec réserves (aménagements du poste de travail), ou un avis d’inaptitude.

À la demande du médecin traitant, du médecin conseil ou du salarié, cette visite préalable à la reprise du travail peut donner lieu à des préconisations et des recommandations. Cependant elle n’ouvre pas droit à la délivrance d’un certificat d’aptitude et ne dispense pas de la visite de reprise.

Ce type de visite peut être demandé à tout moment par le salarié, l’employeur ou le médecin du travail.