L’AIST 84 a pour mission de conseiller les employeurs, les travailleurs et leurs représentants afin d’éviter toute altération de la santé des salariés du fait de leur travail.

Cette mission est assurée par des équipes pluridisciplinaires de santé au travail. Les médecins du travail animent et coordonnent ces équipes.

Le/La Conseiller(ère) en prévention Santé Travail est spécialisé(e) dans le repérage des risques ; il (elle) possède un certificat professionnel ou une expérience équivalente.

Membre à part entière de l’équipe pluridisciplinaire sur un secteur donné il (elle) est soumis(e) au secret professionnel : secret médical et secret de fabrication.

Son rôle

  • Il (elle) contribue au repérage et à l’identification des risques en santé et sécurité au travail.
  • Il (elle) apporte ainsi des conseils en matière de prévention et réalise des actions en milieu de travail dans un but exclusif de prévention, à la demande expresse du médecin du travail.

Ses missions

Le/La Conseiller(ère) en prévention Santé Travail identifie les risques professionnels présents dans les entreprises qu’il (elle) visite et procède à un premier niveau de mesures. Il (elle) établit la fiche d’entreprise, rapporte au prescripteur son analyse et propose des solutions adaptées.

Son rôle

L’Assistant(e) Médical(e) est l’interlocuteur(rice) principal(e) des salariés et entreprises adhérentes. Il (elle) est soumis(e) au secret professionnel : secret de fabrication et secret médical.

Ses missions

Ses missions sont de deux ordres :

administratif : l’assistant(e) médical(e) organise les vacations médicales. Il (elle) réalise les plannings des médecins du travail et infirmiers en santé au travail et crée les dossiers médicaux. Il (elle) assure le suivi d’un secteur médical en suivant les indicateurs statistiques liés aux visites.

médical : il (elle) réalise les examens complémentaires.

L’Assistant(e) Médico-Technique est rattaché(e) à un médecin du travail.

Il (elle) est soumis(e) au secret professionnel : secret de fabrication et secret médical.

Son rôle

L’Assistant Médico-Technique intervient auprès des entreprises de moins de onze salariés à la demande du médecin du travail, principalement dans le secteur tertiaire afin d’effectuer un premier repérage des risques.

Ses missions

  • L’Assistant(e) Médico-Technique assiste le médecin du travail dans ses actions en milieu de travail en participant à l’élaboration de la fiche d’entreprise.
  • Il (elle) assure également une mission de conseil sur la réglementation en matière de santé et sécurité au travail.

L’ergonome est un(e) expert(e) spécialisé(e) dans l’analyse des situations de travail. Il (elle) travaille au sein de l’équipe pluridisciplinaire et sur demande du médecin du travail.
Il (elle) est soumis(e) au secret professionnel : secret de fabrication et secret médical.

Son rôle

L’ergonome étudie le travail réel des opérateurs afin d’adapter les situations de travail à la physiologie humaine, en prenant en compte :

  • les contraintes (physiques, organisationnelles, techniques, mentales et environnementales ;
  • les exigences de production dans l’aménagement ou dans la conception de postes de travail, de nouveaux locaux et/ou de nouvelles organisations de travail permettant le maintien en emploi.

Ses missions

L’ergonome a pour missions de :

  • Diagnostiquer, accompagner et conseiller les entreprises adhérentes sur demande des médecins du travail.
  • Effectuer des études ergonomiques sur des situations de travail en vue de la prévention des risques et/ou de l’amélioration des conditions de travail.
  • Analyser des situations de travail et rédiger un diagnostic, tout en proposant des pistes d’amélioration.
  • Réaliser des aménagements de poste dans le cadre de problématiques de santé et de maintien dans l’emploi des salariés (travail notamment en collaboration avec le SAMETH, Service d’aide au maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés).
  • Conseiller dans le choix de matériel et mobilier.
  • Animer des actions de sensibilisation en entreprises auprès des salariés et/ou employeurs.

Le (la) gestionnaire adhérents est membre d’une équipe dédiée aux relations avec les adhérents. Il (elle) fait partie des fonctions support de l’AIST 84 mais est en lien avec les équipes médicales.

Son rôle

Le (la) gestionnaire adhérents a un rôle important au sein de l’AIST 84 puisqu’il (elle) est un support technique pour les adhérents. Il (elle) aide ceux-ci dans leur démarche administrative et est tenu(e) au secret professionnel.

Ses missions

Le (la) gestionnaire adhérents intervient principalement lors de la création d’un dossier d’adhésion. Il (elle) accompagne les entreprises dans la déclaration des effectifs, les cotisations, la déclaration en ligne et les dossiers adhérents existants. C’est le (la) gestionnaire adhérents qui assure la gestion comptable liée aux adhésions.

L’Infirmier(ère) en Santé au Travail est un(e)infirmier(ère) diplômé(e) d’état spécialisé(e) en santé au travail. Il (elle) fait partie de l’équipe pluridisciplinaire.

Il (elle) est soumis(e) au secret professionnel : secret de fabrication et secret médical.

Son rôle

L’Infirmier(ère) en Santé au Travail assure, au sein de l’équipe pluridisciplinaire de l’AIST 84, le suivi médical des salariés mais aussi des actions de prévention et de repérage des risques en entreprises.

Ses missions

Il (elle) intervient sous deux formes :

  • des entretiens appelés « entretiens infirmiers »
  • des interventions en milieu de travail.

Entretiens infirmiers

L’entretien infirmier permet de :

  • Identifier les risques professionnels, s’assurer de la traçabilité des expositions professionnelles.
  • Relever d’éventuels éléments nouveaux depuis la dernière visite.
  • Réaliser, en fonction de ces risques et sur la base de protocoles établis, des examens complémentaires nécessaires le cas échéant.
  • Former et informer les salariés sur leurs risques professionnels.
  • Donner des conseils de prévention et d’éducation à la santé.
  • Délivrer une attestation de suivi infirmier. Celle-ci ne comporte aucune mention relative à l’aptitude ou l’inaptitude médicale du salarié (si besoin, le salarié peut être réorienter vers le médecin du travail).

Interventions en milieu de travail

Lors des activités sur le milieu du travail, l’Infirmier(ère) en Santé au Travail doit :

  • Établir ou mettre à jour les fiches d’entreprise, par délégation du médecin du travail.
  • Participer au CHSCT par délégation du médecin du travail.
  • Participer à des actions collectives et/ou individuelles, à visée préventive dans les entreprises du secteur, sur concertation du médecin du travail.
  • Participer à des études de postes.

L’intervenant(e) en prévention des risques professionnels est un(e) préventeur(rice) doté(e) de compétences spécifiques : scientifiques, techniques, organisationnelles et/ou médicales.
L’IPRP est soumis(e) au secret professionnel : secret médical et secret de fabrication.

Son rôle

L’IPRP participe à la prévention et à la préservation de la santé et de la sécurité des travailleurs. Il (elle) contribue à l’amélioration des conditions de travail.
Il (elle) participe à l’identification des risques, aux missions de diagnostic, de conseil et d’appui pour les autres acteurs de l’entreprise.

Ses missions

L’IPRP a pour mission de réaliser des actions en milieu de travail, à la demande du médecin du travail ou de l’entreprise adhérente.

  • Il (elle) est amené(e) à effectuer des métrologies et en interprète les résultats. Il (elle) propose en conséquence des préconisations adaptées lors d’un rapport détaillé. Ce rapport est ensuite remis au médecin du travail prescripteur et à l’entreprise concernée.
  • L’IPRP contribue à diverses sensibilisations et informations sur la prévention des risques professionnels auprès des salariés et employeurs des entreprises adhérentes.

Le médecin du travail est un Docteur en médecine, spécialisé en médecine du travail.
Il (elle) est donc un conseiller des acteurs de l’entreprise sur les thématiques de santé et de sécurité au travail, membre à part entière du CHSCT des entreprises qu’il (elle) suit et a un devoir d’information envers l’employeur et les salariés.
Il (elle) est soumis(e) au secret professionnel : secret de fabrication et secret médical.

Son rôle

Son rôle est exclusivement préventif et consiste à éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail.

Ses missions

Il (elle) intervient de deux façons :

  • Il (elle) conduit des actions en milieu de travail avec les autres membres de l’équipe pluridisciplinaire qu’il coordonne.
  • Il (elle) assure le suivi individuel de l’état de santé des salariés.

Actions en milieu de travail

  • Coordination des missions des membres de l’équipe pluridisciplinaire.
  • Études de poste et analyse des conditions de travail.
  • Comptes rendus à l’employeur d’avis motivés sur la législation et l’application des dispositions relatives à l’emploi des travailleurs handicapés.
  • Proposition, au moyen d’un écrit motivé et circonstancié, de mesures visant à préserver la santé des travailleurs en présence d’un risque.
  • Rédaction de préconisations en réponse à une question d’un employeur.
  • Communication à l’employeur adhérent des rapports et résultats des études en milieu de travail (étude de poste, fiche d’entreprise…), menées par lui-même ou par l’équipe pluridisciplinaire.
  • Participation, dans les entreprises, aux instances prévues par la loi.

Suivi individuel de l’état de sante des salariés

  • Réalisation d’examens médicaux.
  • Création et mise à jour du dossier médical Santé-Travail. Prescription et réalisation des examens complémentaires en lien avec le travail.
  • Rédaction des avis de suivi individuel.
  • Contribution à la traçabilité des expositions professionnelles, à la prévention de la désinsertion professionnelle et au maintien dans l’emploi des travailleurs.

Le (la) psychologue du travail est un(e) expert(e) spécialisé(e) dans la prévention des risques psychosociaux et des risques de désinsertion professionnelle. Il (elle) travaille au sein de l’équipe pluridisciplinaire et sur demande du médecin du travail.
Il (elle) est soumis(e) au secret professionnel : secret de fabrication et secret médical.

Son rôle

Le (la) psychologue du travail effectue des interventions en entreprise, à la demande du médecin du travail, dans un but exclusif de préservation de la santé mentale des salariés et d’amélioration des conditions de travail par des actions collectives.
Il (elle) assure des missions de diagnostic, conseil et d’appui pour les acteurs de l’entreprise, dans le cadre d’une démarche collective.

Ses missions

Le (la) psychologue du travail a pour missions principales de :

  • Réaliser des actions d’information et de sensibilisation à la prévention des risques psychosociaux.
  • Analyser les organisations du travail en vue d’en repérer les dysfonctionnements susceptibles d’être à l’origine de troubles et d’accompagner les acteurs de l’entreprise dans la recherche de solutions.
  • Élaborer des diagnostics, formuler des propositions d’amélioration et accompagner la mise en œuvre du plan d’action.
  • Remettre un rapport d’intervention au prescripteur de l’action.

Le (la) toxicologue est un(e) expert(e) spécialisé(e) dans le risque chimique. Il (elle) travaille au sein de l’équipe pluridisciplinaire santé travail et sur demande du médecin du travail.
Il (elle) est soumis(e) au secret professionnel : secret de fabrication et secret médical.

Son rôle

Le (la) toxicologue sensibilise l’entreprise aux risques liés à la manipulation, à l’élimination et au stockage de produits chimiques. Il (elle) analyse les situations de danger, propose une aide méthodologique et un accompagnement face à l’évaluation du risque chimique, pour la recherche de solutions organisationnelles ou techniques et propose la substitution de produits classés CMR (Cancérogène, Mutagène et Reprotoxique, toxique pour la reproduction).

Ses missions

Le (la) toxicologue a pour missions de :

  • Aider d’un point de vue méthodologique à l’évaluation des risques chimiques dans les entreprises.
  • Évaluer l’exposition aux agents chimiques dangereux (par des prélèvements atmosphériques individuels et d’ambiance selon les normes MétroPol de l’INRS, (Institut national de recherche et de sécurité) et d’en interpréter les résultats.
  • Aider à la substitution des agents chimiques dangereux.
  • Conseiller l’employeur sur la prévention collective (technique et organisationnelle).
  • Préconiser des protections individuelles adaptées.
  • Établir un rapport d’intervention et le communiquer au médecin du travail.
  • Animer des actions d’information et de sensibilisation pour les salariés, employeurs et apprentis en matière de prévention des risques chimiques.